mercredi 4 février 2015

L'aspect miraculeux de l'Exode des Hébreux



           
Le passage de la mer Rouge par les Hébreux conduits par Moïse ressemble à un exploit miraculeux difficilement explicable. Il en est de même des 10 plaies qui touchèrent l'Egypte et qui contraignirent le pharaon Ramsès II a laisser partir les Hébreux. Lors de la traversée du désert, les épisodes, de la manne céleste, des cailles et de bien d'autres faits extraordinaires, sont du même ordre ( Ex 16:2-15 Ex 16:31 Ex 16:35 ). Si certaines tentatives d'explication semblent donner satisfaction à certains, il n'en demeure pas moins que l'accumulation de ces faits exceptionnels, autour du peuple Hébreux, témoigne d'une éminente conduite venant de Dieu, accompagnée d'une Force prodigieuse, pour guider le peuple et le protéger.

Beaucoup de ces faits sont dits miraculeux, parce qu'aucune explication crédible ne semble pouvoir les expliquer selon les conceptions humaines et sur la base des connaissances acquises par la science. Nous les attribuons couramment à une intervention d'origine divine et arbitraire qui semble déroger aux lois naturelles que la science peut observer dans ses recherches, donc impossibles selon les vues humaines. Mais nous connaissons bien les limites étroites de la science et des connaissances humaine ! Alors, en est-il bien ainsi ?

Ces faits d'apparence miraculeuse tels qu'ils sont décrits dans la bible, dont certains sont résumé dans l'article " L'étonnante traversée de la mer Rouge ", accomplis grâce à l'éminente conduite de Moïse et de sa liaison avec Dieu peuvent-ils être en opposition avec les lois de la nature ? A cette question concernant les faits d'apparence miraculeuse, Abd-ru-shin, l'auteur du Message du Graal, y répond de manière claire et logique. Voici ce qu'il explique dans un exposé du Message du Graal intitulé " Miracle " (tome II, exposé n° 32 )


-o-o-o-o-

Miracle


L’explication de ce mot réside en lui-même. Le miracle est un phénomène au sujet duquel l’être humain tombe dans l’émerveillement. C’est quelque chose qu’il tient pour impossible. Cependant, ce n’est qu’une opinion, car la possibilité du miracle s’est prouvée par sa propre existence.

Des miracles, selon les opinions de nombreux êtres humains qui croient en Dieu, il n’y en a pas! Ceux-ci tiennent le miracle pour quelque chose qui échappe aux Lois naturelles et même qui s’y oppose. Là ils reconnaissent la marque du Divin! D’après eux, un miracle est une chose qui n’est possible qu’à leur Dieu, qui manifeste ainsi sa Grâce particulière et y utilise sa Toute-Puissance.

Les pauvres êtres humains attribuent ainsi à la «Toute-Puissance », de façon erronée, l’accomplissement d’actes arbitraires, considérant les miracles comme tels. Ils ne réfléchissent pas combien, de cette manière, ils rabaissent Dieu; ce genre de miracle n’aurait rien de Divin.

Dans l’Activité divine repose, en premier lieu, une Perfection absolue, sans erreur, sans lacune. Or, la Perfection a pour base la logique la plus stricte, la cohérence absolue, sous tous les rapports. Un miracle doit donc, au cours de son déroulement, s’accomplir uniquement dans une suite de conséquences logiques sans lacunes. La différence réside uniquement dans le fait que, lors d’un miracle, le processus évolutif qui, selon les notions terrestres habituelles, demande un temps plus long s’exécute de façon habituelle, mais avec une grande rapidité; que ce soit grâce à une force spéciale accordée à un être humain ou par d’autres moyens, tout se déroule avec une rapidité si extraordinaire, que les êtres humains désignent cela comme merveilleux, bref, ils en font un miracle.

Il se peut aussi qu’intervienne quelque chose qui dépasse l’évolution actuelle et qui s’accomplit grâce à une force concentrée. Mais dans tous les cas, ce ne sera jamais en dehors du cadre des Lois de la nature existantes ni en opposition avec elles. S’il en était ainsi, ce qui est en soi impossible, ce ne serait plus un Acte divin mais un acte arbitraire. C’est donc précisément le contraire de ce que s’imaginent de nombreux croyants en Dieu. Tout ce qui s’écarte d’un strict ordre logique n’est pas Divin. Chaque miracle est un phénomène absolument naturel, mais accompli avec une vitesse extraordinaire et une force concentrée; jamais il ne peut se produire quelque chose d’antinaturel. C’est parfaitement exclu.

Que s’ensuivent des guérisons de maladies considérées jusqu’ici comme inguérissables, cela n’apporte aucune modification aux Lois de la nature, mais montre uniquement les grandes lacunes du savoir humain. C’est là, une raison de plus d’y reconnaître la Grâce du Créateur qui, ici et là, comble quelques êtres humains particuliers d’une force spéciale, qu’ils peuvent utiliser pour le salut de l’humanité souffrante. Mais ceux-là se tiennent toujours éloignés de tout orgueil scientifique, car tout savoir lié à la Terre ne peut, tout naturellement, qu’étouffer la capacité de recevoir des dons plus élevés.

Le savoir lié à la Terre veut conquérir, il ne peut jamais recevoir de façon pure, donc de façon candide. Les Forces qui viennent au-delà de l’espace et du temps ne peuvent cependant qu’être reçues simplement, jamais conquises! Cette seule condition montre ce qui est le plus précieux, le plus fort et aussi le plus juste!

Message du Graal de Abd-ru-shin